Vous êtes ici : Accueil / Culture / Sport / La Galerie de Rohan / Expositions passées / Exposition "Lumières"

Culture / Sport

Exposition "Lumières"

"Lumières", exposition réalisée en partenariat avec le Frac Bretagne dévoile le travail plusieurs artistes, qui chacun à leur manière, se sont emparés de ce thème. Sous un même terme, c’est une véritable diversité qui est présentée au visiteur.

Cette exposition propose de mettre en tension les deux espaces contigus de la Galerie de Rohan.
Dans la première salle, le silence nimbe un ensemble d'oeuvres où la lumière est indissociable de sa part d'ombre. Côté rue Saint-Thomas, le tumulte de la publicité, son langage et ses outils, domine.

Depuis les années 60, l'emploi de la lumière artificielle dans l'art ressort couramment de ces 2 manières de faire : l'une ménage un dialogue avec l'espace et joue de la perception du visiteur, l'autre exacerbe les images du monde en usant des qualités industrielles du néon.

La collection du FRAC Bretagne présente 9 artistes différents :

  • Dennis Adams, 
  • Geneviève Asse, 
  • Iain Baxter, 
  • Jean-Marc Bustamante, 
  • Pascal Convert, 
  • Alexandre Estrela, 
  • Natacha Nisic, 
  • Seton Smith, 
  • Marie-Thérèse Vacossin.

. Seton Smith, Untitled, Parcours privés, 1990, Collection Frac Bretagne © Seton Smith Crédit photo : Les Moyens du Bord

 

Alexandre Estrela, Light bridges, 2007, collection FRAC Bretagne, © Alexandre Estrela, credit photo FRAC Bretagne

 

Iain Baxter&, Sign, Highway 17, near Sudbury, Ontario, 1969 - 2005 Collection Frac Bretagne © Iain Baxter& Crédit photo : Vincent Royer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’exposition Lumières propose de mettre en tension les deux espaces contigus de la galerie de Rohan.
Dans la première salle, le silence nimbe un ensemble d’oeuvres où la lumière est indissociable de sa part d’ombre.Côté rue Saint-Thomas, le tumulte de la publicité, son langage et ses outils, domine. Depuis les années 60,l’emploi de la lumière artificielle dans l’art ressort couramment de ces deux manières de faire : l’une ménage un dialogue avec l’espace et joue de la perception du visiteur, l’autre exacerbe les images du monde en usant des qualités industrielles du néon.

L’oeuvre de Seton Smith est, à plus d’un titre,spectaculaire. Par son sujet : un arbre monumental dont le tronc est présenté à l’horizontale, par son support : une photographie transparente montée sur une boîte rétroéclairée, par son mode d’exposition : le volume est autonome à la manière d’une sculpture. L’arbre renversé est une invitation à l’imaginaire, à une expérience de l’espace au-delà de la perspective traditionnelle.

Dans le même espace dialoguent des oeuvres qui au moyen de techniques diverses modulent subtilement l’apparition de la lumière. Geneviève Asse, de la pointe du burin divise la feuille de papier et fait apparaître la lumière en doux contraste entre le blanc et le bleu, la ligne et la surface.

Blanche, de Marie-Thérèse Vacossin, est composée de 18 colonnes en plexiglas qui captent la lumière et la réfléchissent en alternance tandis que la Rose de la Villa Belle Rose de Pascal Convert évoque une architecture, en creux, à travers les qualités propres et contraires du verre : transparence et opacité.

Les vues intérieures et extérieures, images trouvées ou créées, banales ou étranges, de Dennis Adams, Iain Baxter & et Natacha Nisic sont sublimées par le recours au caisson lumineux, qui autonomise et renforce le sujet quel qu’il soit, les muent en « tableaux photographiques » et propose au visiteur une expérience physique de forte intensité.

En contrepoint, les deux Lumières de Jean-Marc Bustamante, photographies sérigraphiées sur plexiglas accrochées à distance du mur blanc, émettent un halo incertain, une lumière diffuse qui redouble l’intemporalité des intérieurs représentés.
Pour introduire l’exposition et rappeler que la lumière est dans l’art l’apanage du cinéma, la courte vidéo d’Alexandre Estrela, Light Bridges, invite à regarder un paysage qui se modifie sous un soleil uniforme, deux plans unis par une même clarté.

Cette exposition est réalisée à partir d’oeuvres appartenant à la collection du Frac Bretagne et organisée dans le cadre d’un partenariat entre la Ville de Landerneau et le Frac Bretagne.

Conférence-visite de l'exposition

Par Catherine Elkar, directrice du Frac Bretagne

"

 

"

Les documents à télécharger

Exposition "Lumières" à la Galerie de Rohan

Du 3 déc. 2016 au 3 mars 2017

Horaires vacances de Noël

Ouverte du 16 au 30 déc.
de 14h à 19h
Fermeture à 18h les 24 et 31 déc.

• • • • • • • • • • • • • • • 

Jusqu'au 3 mars 2017

Ouverte tous les jours de 14h à 18h.
Fermée le 25 déc. 2016 et le 1er janv. 2017.

Contact : galerie.rohan@mairie-landerneau.fr

Tél : 02 56 31 28 15

• • • • • • • • • • • • • • •

Conférence

Vendredi 20 janvier 2017 à 18h30
par Catherine Elkar, directrice du Frac Bretagne
Gratuit sur réservation par courriel